RSS
RSS
Legacy Of darkness



 

I’ve always loved the stars [Vaylin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ember Greystone
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 32
Race : Humaine
Âge du personnage : 26 ans
Arme principale : Sabre laser simple à lame jaune & Pique laser rétractable de cérémonie
Holonet

Fiche de perso
Niveau:
57/100  (57/100)
XP:
0/8000  (0/8000)
Spécialité: Sabre laser à une main
Revenir en haut Aller en bas
I’ve always loved the stars [Vaylin]
I’ve always loved the stars
You will have nothing. Your only privilege will be mud. In darkness, only your ambition will guide you. All your oaths, all your promises will belong only to you. War will be your only freedom. Your losses will be your only legacy. The pain will be your only right. And when the darkness will find you, you will have to face them alone.


La guerre avec les mondes du Noyau est encore bien présente malgré le fait que ce lieu de la galaxie sois surveillé de près par l’Empire Éternel. Les Exarques doivent disposé de quelques forteresses stellaires pour surveiller tout ça. Et le must aussi dans tous ça, c’est que chaque chose enregistré par les forteresses sont retransmis à Zakel et fait office d’émission de télé-réalité. Je n’envie pas les vaincus et je suis quand même contente de savoir que l’empire unique de Valkorion ait encore le dessus. Selon les informations que j’ai réussi à avoir, la mise en place de la rébellion est déjà bien avancée sans oublier cette satané Alliance. Bien que je ne sois que commandant, je savais exactement quoi faire et surtout comment faire… On ne nomme pas un commandant comme ça et j’avais fait mes preuves à ce poste. Dirigeant un petit contingent d’une dizaine de Chevalier, je me montre aussi impitoyable que sympa. Il faut dire que j’ai pris rapidement cette habitude avec mon père et que mes chevaliers doivent être prêts à intervenir n’importe quand.

Ce matin, je suis arrivée à la caserne de bon matin où j’ai réveillé mes hommes pour entamer un entraînement des plus draconien. Honte ? Non… On a obligé d’être prêts et à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Bien entendu, c’est aussi valable pour moi. Après plusieurs heures, je leur permets d’aller prendre leur petit-déjeuner alors que je me permets d’aller prendre une douche loin de tout le monde. Cela fait du bien car j’ai couru avec eux à la seule différence, c’est que je portais l’armure intégrale et que j’allais encore plus vite qu’eux… Je crois que je vais devoir renforcer les séances de manière plus régulière et intensives. Sortant de là, je m’habille de nouveau comme devrait le faire chaque officier. Alors que je me rendais au mess pour rejoindre mes hommes, un messager semble me chercher. Celui-ci ne nomme par mon grade et je le regarde avant de l’autoriser à parler.

« - Parlez... »
« - Le Juge Suprême désire vous voir en personne... »
« - Quand ? »
« - Maintenant... »
« - Merci. Vous pouvez disposer... »

j’avais usé d’un ton assez froid et distant alors qu’il n’a fait que me transmettre un message. Mais si le juge Suprême désire me voir alors je devais répondre à son appel immédiatement. Je me rends avec auprès de mon second à qui je transmets les ordonnances de la journée. Il allait avoir du travail car il va devoir gérer le groupe en mon absence. Je passe donc quelques minutes à discuter avec lui de quitter la caserne. Je savais exactement où j’allais et je ne comptes pas passer par quarante chemins. Sur la route, je me demande de plus en plus pourquoi Vaylin a demandé à me voir. Car il ne faut pas se leurrer, chaque personne qui ont été convoqué par le bras droit de notre Empereur a mystérieusement disparue donc je dois admettre qu’il y a de quoi s’inquiéter. Qui plus est, je ne suis pas du genre à faire des vagues. Arrivant au pied du palais, je n’avais plus qu’à me présenter au contrôle. Ce sera quelque chose de rapide car je suis moi aussi chevalier de Zakel et je n’aimerais pas qu’on me laisse entrer sans appliquer les protocoles de sécurité. Et puis, en tant que commandante, je me dois de les rappeler à l’ordre.

Cela peut paraître complètement dingue mais les Chevaliers flippent souvent en voyant leur supérieurs débarqués mais j’ignore encore s’il s’agit d’un problème ou d’un avantage… C’est à réfléchir au calme avec un bon verre de vin en main. Mais ce n’est ni le moment ni l’heure pour penser à se détendre et pour plusieurs raisons : ce n’est que le début de la journée et je vais quand même fait face à celle qui a tout pouvoir sur moi. Elle seule peut décider si je mérite de vivre ou de mourir… Je dois donc être prudente face à la dernière fille de Valkorion et la sœur de l’Empereur. Je laisse mes collègues faire leur travail avant qu’on ne m’accompagne jusqu’au bureau de Vaylin. Le remerciant tout en gardant un air neutre, je surveille ceux qui m’ont accompagné. Fermant les yeux un petit moment, je prends une grande inspiration discrète avant de me reprendre et de frapper trois coups à la porte. La porte était ouverte et je me glisse par celle-ci après avoir eux l’accord de la concernée.

Restant neutre, le regard neutre, je m’approche. Je porte encore mon casque sur la tête. M’arrêtant à quelques mètres du bureau, je retire mon casque avant de le placer sous mon bras gauche, révélant ainsi mes cheveux blonds attaché en chignon tressé avec une frange filant sur le coté gauche. C’est alors que je pose genou à terre et que je lève ma main libre pour poser le poing serré sur l’armure dorée en signe de profond respect. Baissant la tête, je conserve cette position avant de prendre la parole quelques secondes après d’une voix neutre mais au timbre de voix clair.

« - Commandant Ember Greystone au rapport, Votre Éminence ! »

Je garde la tête baissée et je lui dois autant de respect qu’à l’empereur lui-même. Et pour cause, je suis face à sa sœur cadette qui est tout de même son bras droit. Portant le bouclier et la pique dans le dos, je savais que ma position était inconfortable mais j’avais finis par prendre l’habitude de garder l’ensemble sur moi. Réflexe purement militaire… Cependant, les membres de mon régiment devait obligatoirement laissé leur arme à l’armurerie. Je n’ai pas cette obligation en tant que Commandant et je n’avais jamais aimé me balader sans arme même au sein de la caserne. Mon père m’a appris à toujours resté sur mes gardes et à gardé mes armes prés de moi pour être plus réactive et plus spontanée. Restant à genou, je fais preuve de patience et je savais que je n’avais pas le droit de prendre la parole en premier.


code by black arrow

_________________

Happy Halloween

This is Halloween, this is Halloween, Pumpkins scream in the dead of night, Skeleton Jack might catch you in the back, And scream like a banshee.
Voir le profil de l'utilisateur
I’ve always loved the stars [Vaylin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !
» Line up the stars ◆ 17/07 | 18h25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legacy Of darkness ::   :: Espace sauvage :: Zakel :: Palais éternel-